• disrupt

Disruption du conseil : des prédictions venues d’Harvard

La disruption guette le monde du conseil ? C’est la thèse (2013) de Clayton M. Christensen, professeur à Harvard : les leaders d’hier sont menacés par les nouveaux entrants et leurs business models. ScolaConsult vous propose une lecture et une adaptation de cet article de référence, qui n'engage que son auteur.

  • shutterstock_273820364 résultats big

Croissance du conseil : la vérité des chiffres

La croissance du marché conseil est forte dans le monde (+7,5%) et en France (entre + 4,2 et + 8,5 % selon les analyses déclaratives de Source Global Research et Consult'in France), dans un contexte de climat d’affaires INSEE au plus haut depuis la crise de 2008. Le marché français, 5ème au monde, représente 4,6 à 5,9 milliards €. Croissance et transformation sont tirées par la finance et surtout le digital.

  • open space 2

Open space : un bureau sous surveillance

Le bureau traditionnel laisse progressivement place à l’open space. L’attachement des salariés à leur espace de travail persiste et pas seulement pour des enjeux de statut mais par son rôle identitaire. Les nouvelles organisations du travail favorisent le contrôle, contrôle de soi, managérial et des pairs.

  • Accenture-Mobility-Apple-Mobile-Icon

Accenture et Apple s’allient autour de la téléphonie d’entreprise

Apple et Accenture s’associent pour aider les entreprises à transformer la téléphonie professionnelle avec la technologie iOS d’Apple et les capacités d’Accenture, un des principaux acteurs de la transformation digitale. Accenture créera une unité spécialisée iOS dans certains de ses Digital Studios.

  • plateforme

Le capitalisme de plateforme – Qu’est-ce que c’est ?

Le capitalisme de plateforme contractualise, externalise et contrôle à distance les services. Nouveau modèle, il remet en cause la division capital/travail. La firme est remplacée par le pouvoir des algorithmes et du marketing, avec des opportunités nouvelles et une possible remise en cause du salariat.

  • orga-travail

4 types d’organisation du travail à l’horizon 2030

France Stratégie prévoit 4 formes d’organisation du travail en 2030 : organisation apprenante, plateforme apprenante virtuelle, super intérim et néo taylorisme.

  • AN

Moralisation de la vie publique, ne stigmatisons pas le conseil !

La loi de moralisation de la vie publique interdira aux parlementaires d’exercer la profession de conseil durant leur mandat. Confusion avec le lobbying ? Sous-estimation de la diversité des métiers du conseil ? Le risque est de se priver d’une expertise revendiquée par la nouvelle Assemblée.

  • travail

Le numérique détruit des emplois ? Combien ?

Le numérique crée des emplois mais en détruit aussi, en France et dans le monde. Combien ? La moitié, 15%, 10 % ? Les experts, l’OCDE, le COE, France stratégie et les stratèges : Roland Berger ou Mc Kinsey ne sont pas d’accord sur des destructions massives. Mais leurs analyses du phénomène de transformation convergent.

  • Libérer la compétitivité - visuel

Les managers font bon usage des consultants

Quelle est la pertinence des consultants et de l’information qu’ils apportent pour le management : pertinence conceptuelle, symbolique, instrumentale ? Et qui sont les bons consultants en management du point de vue du chercheur ? Extraits de l’ouvrage de Jérôme Barthélémy, Libérez la compétitivité.

  • devenirj

Cadres, vous voulez devenir consultant interne : les 10 clefs de la réussite de votre passage

Comment réussir sa transition de cadre à consultant interne ? Qu’est ce qui change pour soi et dans le regard des autres ? Stratégie, compétences, modes de pensée, relation au temps et à l’espace, aux autres, pédagogie, mesure du succès, légitimité : les 10 clés pour réussir son passage.

  • Interne externe

Face au client : conseil interne et conseil externe

Pour le client, conseil interne et conseil externe ont des points communs, des différences, des forces, des faiblesses, au-delà d'une vocation commune et de l'appartenance revendiquée à un métier. A quelles situations client sont-ils les plus adaptés ? Quelles sont leurs modes de coopération possibles ?

  • carte france

Croissance du marché conseil français + 4,2 %, à 4,3 milliards d’euros

Avec une croissance de 4,2 % et une valeur totale de 4,3 milliards d'euros en 2016, le marché du consulting, boosté par la transformation numérique, la régulation et les risques renoue avec ses performances d'avant-crise (Source Global Research, Les Echos)

  • immeubles

Le conseil interne : 8 fonctions possibles dans l’entreprise

Derrière le mot conseil interne se cachent 5 enjeux : stratégie, changement, gestion des projets, des coûts, des carrières et des âges. Soit 8 rôles possibles pour le consultant interne.

  • Question mark background

Savoir formuler ses questions (leçon 1/4)

Une bonne question est une question bien posée et bien formulée. Découvrez les formulations à éviter ou à privilégier, en entretien comme en mission, de la question de réassurance à la question ouverte, la plus adaptée pour établir sa légitimité dans la relation conseil.

  • Légitimités slide 1 synthèse

Construire sa légitimité de consultant

La légitimité se construit au-delà des croyances et de la compétence. Elle est fondamentale dans nos métiers du conseil. Pour le consultant, la légitimité n’existe que dans l’œil de celui qui l’évalue. Elle repose sur 4 leviers : légitimité statutaire, d’expertise, relationnelle ou morale.

  • Petite maison

Consultant interne, qui êtes-vous ?

Le conseil interne se développe en entreprise depuis 20 ans. Pas seulement fonction individuelle, mais objectif de performance et de changement. Il répond à des besoins spécifiques, mais non permanents et reste fragile, sans pouvoir sur la mise en œuvre et dépendant de la stratégie d'entreprise.

  • andersen 1

Arthur Andersen, le retour d’un Big de l’audit fait polémique

Des anciens du Big Five Andersen relancent le célèbre cabinet d’audit et de conseil, placé en faillite en 2002 suite au scandale Enron et depuis blanchi dans cette affaire en 2005, trop tard et dans […]

Categories: Histoire, Information|Mots clés : , , , , , , , |
  • titre 1 final

Quel jugement les clients portent sur leurs consultants ?

Consultants, vos clients ne jugent pas d’abord votre compétence ni celle de votre cabinet conseil. Votre légitimité n’existe que dans l’œil du client. Elle ne se décrète pas et se construit par le jeu subtil de votre positionnement sur le temps du projet, l’échelle de consommation et le cycle du projet.

  • presidents-us

13 questions pour faire un président (américain)

Election surprise de Trump, faillite des sondages et remise en cause des certitudes, le professeur Allan Lichtman avait tout prédit en 13 questions pertinentes. Illustration de la méthode.

  • travail-petit

Frédérick Taylor, le premier des consultants

Taylor avec l'OST est le pionnier des consultants et du métier d'ingénieur conseil. Le Lean management traque la « non-valeur ajoutée ».

  • toni

Consultant au cinéma : Toni Erdmann

A l’affiche, le film Toni Erdmann. Un casting parfait et une image sans concession mais précise et documentée du consulting, du métier de consultant et de son quotidien. Une description parfois critique : le consultant serait-il un conformiste, voire un agent actif du capitalisme ?

  • legrand syntec

Rémy Legrand Eurogroup à la tête de Consult’in France ex Syntec management

Associé d’Eurogroup Consulting, Rémi Legrand président de Consult’in France, ex-Syntec management. Objectifs : plus d’attractivité, et une capacité de transformation accrue des entreprises, mais aussi des professionnels du conseil eux-mêmes.

  • media presse

Roland Berger et les Echos Medias et conseil contre capital

Le Groupe Les Echos-Le Parisien et Roland Berger s’allient pour créer une offre unique de services afin d'accélérer la croissance de startups prometteuses, en échange de parts de capital dans leurs sociétés. Les startups auront accès à une plus grande visibilité médias presse et digitale et au conseil stratégique de Roland Berger ainsi qu’aux réseaux de leurs actionnaires.

  • drapeau français

Le marché conseil français en croissance de 6%

Le marché conseil revient à son niveau d’avant crise  +6,3% dans une reprise de l’économie fragile. Les finances tirent la croissance consulting. Les Big et des SSII sont en hausse de 11,2 % et 7,4 %. La taille du marché conseil reste modeste +5,5 milliards €.

  • 4 questions propale

4 questions clefs avant de faire une proposition

Une demande client, un cahier des charges ... il est urgent d’attendre avant de faire une proposition et de vous poser les bonnes questions. Le client a-t-il une intention réelle et sérieuse ? Voulons-nous gagner ? Pouvons-nous gagner ? Comment gagner ? On commence trop souvent par la dernière !

  • schema2triangle

Le questionnement à 360° (3/3)

Poser des questions pertinentes est l'art du consultant. Un entretien réussi suppose d'anticiper et organiser des questions à 360° (présent, passé, futur) sur le projet client, mais aussi son entreprise et son histoire personnelle. Pour cela utiliser le triangle de la découverte !

  • Croissance générale du secteur conseil

Le marché français du consulting en hausse de 3,6%, à 4,1 Milliards €

La croissance du marché français du conseil a représenté trois fois celle de l’économie globale en France selon l’étude de marché de Source Global Research (Source). Avec une progression de 3,6 %, le consulting représente 4,1 Milliards €, ce qui constitue sa meilleure performance depuis la crise de 2008/2009. Mais le secteur du conseil reste fragile. La croissance a été tirée par le secteur financier et la demande en matière de gestion des risques et des normes et de sécurité informatique. Le secteur public est resté en retrait dans une période pré-électorale. Face à la concurrence des grands cabinets internationaux, les firmes de taille moyenne restent sous pression. Enfin les projets de transformation ne sont pas encore au rendez-vous en France -même si clients et consultants en parlent beaucoup.

  • balance V1

Experts et consultants : des forces et des faiblesses (2/2)

Consultants et experts ou chercheurs sont des professionnels du savoir. La frontière est parfois étroite. Les experts peuvent devenir consultants et les conseils être apporteurs d’idées et de modèles. Leurs postures et leurs compétences sont cependant différentes (1/3). Leurs forces et faiblesses ne sont pas non plus de même nature. Aux deux extrêmes, des risques existent. Une activité de matière grise peu ou pas en interférence avec le client, pour les experts. Un prêt à penser qui suit les modes et la tentation d’aller trop vite à la solution, pour les consultants. Risques et bénéfices sont à évaluer suivant les besoins exprimés par l’entreprise et les priorités du client. Le curseur peut aussi bouger en fonction de la spécialisation du cabinet de consulting et de son investissement en R&D.

  • expert-ou-consultant-quelles-differences-

Expert ou consultant : quelles différences ? (1/2)

Un expert peut-il devenir consultant ? Un consultant peut-il être expert ? Les débats entre recherche et conseil, experts et consultants sont sans fin. La frontière est pourtant floue et des passerelles sont possibles. Mais les premiers revendiquent le savoir et la pureté du concept ou du modèle sur un temps long. Les consultants quant à eux se revendiquent du terrain et mettent en avant leur capacité rapide de mise en œuvre, mais surtout un rôle effectif sur la conduite du changement dans les entreprises où ils interviennent.

  • abcedaire

ABC… Conduite du changement

Au sens large, la conduite du changement permet de passer d’un état à un autre. Plus précisément, elle désigne une transformation et nécessite de mobiliser des savoir-faire et des savoir-être complexes. L’enjeu est de créer une dynamique individuelle et collective.

  • croix

Disparition de Serge Kampf, bâtisseur d’un empire des services informatiques, Capgemini

Serge Kampf fut le fondateur et le développeur d’un immense empire de services automatiques, la SSII Capgemini. En cinquante ans, il a construit un groupe qui pèse 11,9 milliards d’euros et emploie 180.000 personnes dans plus de 40 pays. Patron original au sein du CAC 40 et homme exigeant mais attachant, Serge Kampf a très tôt cru dans la dynamique des services informatiques. Ses relations avec le conseil et les consultants ont toujours été paradoxales, mélanges de succès et d’échec retentissant, du rachat de Bossard à l’échec de la fusion avec la branche conseil d’Ernst &Young (EY).

  • Chine

Mazars à l’international sur le modèle du partnership intégré

Grâce en particulier à son modèle de partnership international intégré, Mazars poursuit en 2015 sa croissance externe en Allemagne (Roever Broenner Susat) et en Chine (ZhongShen ZhongHuan) pour former « une structure inédite dans le secteur de l’audit : une firme full services des métiers du chiffre disposant d’une couverture internationale via des bureaux dans 77 pays, avec un chiffre d’affaires 2014-2015 de 1,252 milliards d’euros, en progression de 15,9 %.

  • masque tribu

L’homme postmoderne : l’ère des tribus

Les Assises des Services de novembre 2015 ont demandé à Claude Maffesoli, sociologue et penseur de notre société de nous donner des clefs de lecture pour penser et comprendre nos nouveaux usages. Si nos usages ont changé, toutes générations confondues, c’est que nous sommes entrés dans l’ère postmoderne. Les conséquences de ce nouveau paradigme sont nombreuses. La transformation de l’individu en une personne aux identités multiples entraîne la montée des tribus qui "n’ont que faire du but à atteindre, du projet économique, politique, social à réaliser et préfèrent "s’éclater", entrer dans le plaisir d’être ensemble, dans l’intensité du moment, jouir de ce monde tel qu’il est.". Le rôle renforçateur et accélérateur des nouvelles technologies et des réseaux sociaux est une évidence. Les tribus ne sont pas une mode marketing. Avec l’ère des tribus, nous faisons l'expérience de "la fin d’un monde qui n’est pas la fin du monde. A la société officielle succède une société officieuse, mosaïque de tribus et d’appartenances diverses."

  • brouillage numérique

Le brouillage numérique menace l’information sur Internet

Internet offre un flux d'information sans limite mais parfois trompeur.Surabondance des données, développement des outils numériques, multiplication et « hybridation » des usages Nous restons démunis pour rechercher, trouver et évaluer une information fiable et pertinente.

  • etudiant

Le conseil école de l’entreprise ou métier à part entière ?

Le conseil, une école de management pour les jeunes consultants ? Une thèse parue en 2004 dénonce des stratégies opportunistes : profiter de la mission pour observer une entreprise , s'évaluer sur le marché et y faire carrière. Nous voyons le conseil comme un métier qui s'apprend , non un choix par défaut.

  • croix

Disparition de Robert Mazars, l’un des papes de l’audit

Robert Mazars, fondateur du cabinet Mazars, 5ème des cabinets d'audit et de conseil européens, 15 000 professionnels dans 73 pays était le "dernier Mohican indépendant de l’audit, "un génie comptable de la vie professionnelle française », toujours confiant en ses Associés.

  • open-space-management

L’ Open space, un management du 3ème type

Nouvelle organisation du travail du XXème siècle, l’open space est devenu un sujet classique de la littérature managériale et un marronnier de la presse conseil. Symbole de modernité et de transparence pour les uns, enfer pour les autres, l’open space est désormais la règle, pour le meilleur et pour le pire. Modèle taylorien à l’origine, l’open space est devenu le symbole d’un modèle managérial du 3ème type. Indissociable de l’emprise du numérique, il matérialise le recul de l’intime et la représentation permanente. Il fabrique du contrôle social et contribue à faire de chacun de nous un « Homo interruptus », passant d’une tâche à l’autre sans recul ni continuité. « Travailler devient l’art de déployer en permanence une stratégie d’adaptation à l’interruption, interruption subie et interruption créée. »

  • encadrement-conseil

Vers un encadrement du conseil ?

Pour favoriser l’innovation des PME, Bercy référence (dans un premier temps), 7 cabinets conseil en Crédit Impôt Recherche et Crédit Impôt Innovation. Ce choix couvre l’ensemble de la planète conseil, de la structure unipersonnelle au Big. L’Etat distingue ainsi les « bons » experts et stigmatise au passage des dérives supposées de certains professionnels qui inciteraient à tout va au crédit d’impôt. Est-ce une bonne chose pour la profession ou le début d’un encadrement qui ne dit pas son nom en commençant par un domaine ultraspécialisé et à fort levier fiscal – la recherche et l’innovation ?

  • LRA

Marque et réputation : Deloitte répond présent et rachète LRA, spécialiste de l’expérience client.

La défense de la marque et le risque de réputation sont au premier plan des préoccupations des dirigeants et constituent un marché en fort développement pour les acteurs conseil. LRA renforce l'offre de Deloitte et apporte son expérience de la mesure de l'expérience client, ses solutions et son capital d'expertise, de terrain et de R&D dans de nombreux secteurs.

  • entrave-conseil-scolaconsult

Libérez le conseil avec Consult’in France

La reprise est là, même si elle est timide, mais la profession choisit ce moment pour s’attaquer maintenant aux enjeux de la guerre des prix et du déficit de compétitivité qui pèsent sur de nombreux cabinets conseil. Pour porter cette offensive, Syntec management écrit un Manifeste de la compétitivité et devient Consult’in France avec 49 propositions pour une vraie reconquête.

  • cathedrale

Andersen, faut-il se réjouir de la chute d’une cathédrale ?

La crise de l’affaire Enron met fin à l’aventure d’Arthur Andersen, l’un des plus fameux des Big Five. Andersen avait toujours eu une réputation d’excellence. Son père fondateur revendiquait une honnêteté implacable et le slogan de la firme était «Think straight, talk straight ». Le déferlement de l’affaire Enron vient bousculer la donne. Comment analyser cette issue dramatique pour Arthur Andersen ? Est-ce un phénomène isolé ou la remise en cause d’un système professionnel et financier. Le nécessaire et difficile arbitrage entre chiffre d’affaires et éthique, entre revenus de l’audit et revenus du conseil est-il compromis ? Dans un parfum de scandale, c’est toute une profession qui entre dans « l’ère du soupçon » et connaît les risques de la disgrâce.

  • Big4-conseil-big-four

Les Big Four : des résultats en croissance malgré un climat encore morose

Les Big4, Deloitte, EY, KMPG et PricewaterhouseCoopers ont démontré en 2014 leur performance et leurs capacités de développement organique et externe, notamment dans les activités de conseil qui tirent désormais la croissance.

  • les-4-pilliers-de-la-reprise

Conseil et services aux entreprises : les 4 piliers de la reprise

Le bureau d’études XERFI, dispose depuis 20 ans d’une expertise pluridisciplinaire et d’une connaissance approfondie des grands secteurs économiques. Il présente chaque année une étude de conjoncture et de prospective sur les métiers du conseil et des services. Découvrez les prévisions pour 2015.

  • vague Hokusai petite

La stratégie internationale de SIA PARTNERS – destination Japon

Le premier des cabinets conseil indépendant en France poursuit sa stratégie de croissance externe et s’implante au Japon. Son objectif : rivaliser avec les Big4 – du moins dans leur activité de consulting. Un investissement de tout le cabinet qui représente 40 % du plan de 10 millions d'euros financé par les salariés. Lire des extraits de l’article d’Antoine Boudet pour les Echos.

  • colosse pieds argile

Les Big four : des colosses aux pieds d’argile ?

Forts? Fragiles ? Les Big4 Ernst &Young, Deloitte, KPMG et Price Waterhouse Coopers, sont leaders de l’audit. Ils ne sont pas à l’abri des crises, externes et internes, rapports contradictoires avec le conseil, crise du partnership ... les coups de tonnerre comme la disparation d’Arthur Andersen restent une menace.

  • Shutter 123

Savoir poser les bonnes questions (2/4)

Toutes les questions n’ont pas la même portée. Il existe trois niveaux de question : la question factuelle de niveau 1 (les 5W), pour une première appréhension de la situation et des acteurs ; la question de niveau 2 « Comment ça marche », ou question de compréhension et de clarification ; la question de niveau 3 « A quoi ça sert ?», qui entre dans le cœur des analyses et des perceptions et vous confère la légitimité dans la relation.

  • Dupuy

La faillite de la pensée managériale

Un ouvrage de référence dans l’actualité de la littérature du management des entreprises. Le regard d’un sociologue des organisations et d’un consultant, qui tente de concilier recherche, enseignement et conseil. De expériences de consultant très diverses : création d’un cabinet fondé sur la sociologie des organisations, présidence de Mercer Delta Consulting France, aujourd’hui conseil indépendant. Un regard pas toujours indulgent sur la méthodologie des business School et du consulting, leur « paresse intellectuelle » et les « prêts à penser » qui les font vivre. Un ouvrage qui interroge la légitimité du conseil et des consultants.

  • pas de prix

La relation conseil n’a pas de prix

Florence et Jean Marc THIRION, cabinet DeVenir, réagissent au dossier publié par les Echos sur le thème "Comment travailler avec un consultant" et à l'article de Louis Petiet, alors Président de Bernard Krief Consultant "l'ère des gourous est révolue". Ce dossier soulève un enjeu important le secteur et la profession. Comment faire en sorte que ni les clients ni les consultants ne confondent la valeur et le prix du conseil, dans une industrie qui est avant tout une industrie d’effet. Comment échapper aux stéréotypes et aux classifications des familles conseil qui règnent chez les acheteurs du conseil et restent ancrés dans les esprits de bien des consultants ?

  • famille-conseil

Les familles conseil

Un peu d’histoire du conseil ... Il y a quelques années, Jean Marc Thirion préfaçait le Guide Tarsus du Consulting et répondait à une question simple en apparence : « qu’est-ce qui différencie les consultants et quels sont au contraire, s’ils existent, les points communs aux professionnels du conseil, quel que soit leur domaine d’intervention ou leur spécialité. » Rappelons que le Guide CONSULTING, est l’un des outils de référence du métier et réunit – entre autres- les acteurs multi spécialistes du secteur, les conseils en stratégie, en management et Organisation, en Technologies, les conseils Opérationnel en Optimisation des coûts, les conseils en Innovation, en Finance / Banque / Assurance, les Conseil en Ressources Humaines, en Recrutement, en Développement Durable et RSE; les Conseils et Services informatiques, les SSII

  • Question mark background

Le questionnement pertinent : sommaire

La capacité d’écoute est l’un des premiers savoir-être attendus du consultant. Savoir écouter, faire preuve d’empathie vis-à-vis de son interlocuteur, surtout quand il est un client ou un futur client, fait partie du BA à BA du consultant. Pourtant si l’on veut atteindre ses objectifs et ceux de son client, il faut d’abord maitriser l’art de préparer et poser les bonnes questions, au bon moment, de la bonne manière, savoir conduire une exploration « à 360 ° » et bien exploiter les réponses à ses questions. Notre légitimité et notre impact en dépend. D’autres métiers pratiquent l’art du questionnement : journalistes, avocats, médecins et ont à nous apprendre sur ce sujet.

  • Technology in the hands

La technologie, nouvelle frontière des Big4 ?

Après la stratégie, la technologie et le numérique. Les Big4 complètent leur panoplie de firme multidisciplinaire en ajoutant le digital et le Big Data à leur palette. Deloitte annonce ainsi le 12 mars dernier le lancement en France de Deloitte Digital, marque dédiée au numérique. Une offre qui déborde largement le champ traditionnel de la DSI.

  • man-arrow-world

Dominique Clavier et Annie di Domizio : Accompagner sur les chemins du travail

Prochainement un article sur Dominique Clavier, psychologue du travail, psychologue clinicien et chercheur et Annie di Domizio, psychologue clinicienne et thérapeute familiale, spécialisée en approche contextuelle.