Accenture

Accenture et Apple s’allient autour de la téléphonie d’entreprise

Apple et Accenture s’associent pour aider les entreprises à transformer la téléphonie professionnelle avec la technologie iOS d’Apple et les capacités d’Accenture, un des principaux acteurs de la transformation digitale. Accenture créera une unité spécialisée iOS dans certains de ses Digital Studios.

Categories: Information|Mots clés : , , , , |

L’ Open space, un management du 3ème type

Nouvelle organisation du travail du XXème siècle, l’open space est devenu un sujet classique de la littérature managériale et un marronnier de la presse conseil. Symbole de modernité et de transparence pour les uns, enfer pour les autres, l’open space est désormais la règle, pour le meilleur et pour le pire. Modèle taylorien à l’origine, l’open space est devenu le symbole d’un modèle managérial du 3ème type. Indissociable de l’emprise du numérique, il matérialise le recul de l’intime et la représentation permanente. Il fabrique du contrôle social et contribue à faire de chacun de nous un « Homo interruptus », passant d’une tâche à l’autre sans recul ni continuité. « Travailler devient l’art de déployer en permanence une stratégie d’adaptation à l’interruption, interruption subie et interruption créée. »

Categories: Analyse|Mots clés : , , , , , , , , |

Andersen, faut-il se réjouir de la chute d’une cathédrale ?

La crise de l’affaire Enron met fin à l’aventure d’Arthur Andersen, l’un des plus fameux des Big Five. Andersen avait toujours eu une réputation d’excellence. Son père fondateur revendiquait une honnêteté implacable et le slogan de la firme était «Think straight, talk straight ». Le déferlement de l’affaire Enron vient bousculer la donne. Comment analyser cette issue dramatique pour Arthur Andersen ? Est-ce un phénomène isolé ou la remise en cause d’un système professionnel et financier. Le nécessaire et difficile arbitrage entre chiffre d’affaires et éthique, entre revenus de l’audit et revenus du conseil est-il compromis ? Dans un parfum de scandale, c’est toute une profession qui entre dans « l’ère du soupçon » et connaît les risques de la disgrâce.

Les Big four : des colosses aux pieds d’argile ?

Forts? Fragiles ? Les Big4 Ernst &Young, Deloitte, KPMG et Price Waterhouse Coopers, sont leaders de l’audit. Ils ne sont pas à l’abri des crises, externes et internes, rapports contradictoires avec le conseil, crise du partnership ... les coups de tonnerre comme la disparation d’Arthur Andersen restent une menace.

css.php